Assurance contre la fraude : un complément crucial à votre plan de prévention

Fraude au CEO, fraude de facturation, cyberfraude : de nos jours, de plus en plus d'entreprises sont confrontées à ces formes de criminalité. Bien qu'elles soient conscientes de ce risque grandissant, nombre d'entre elles continuent de considérer ce phénomène de « fraude » - et dès lors aussi l'assurance contre la fraude - comme un tabou.

Assurance contre la fraude : un complément crucial à votre plan de prévention

Commençons peut-être par ce fait : contrairement à ce que d’aucuns pensent, il est possible de s’assurer contre la fraude. Et même plus : cette assurance est un complément très utile aux plans de prévention de la fraude de votre entreprise.

Mais en quoi consiste précisément une telle assurance contre la fraude ? Et existe-t-il d’autres solutions d’assurance couvrant (partiellement) la fraude ?

Qu'est-ce qu'une assurance contre la fraude ?

Le terme fraude regroupe divers faits délictueux tels que la malhonnêteté, le faux en écriture, le vol, le détournement, l’escroquerie, la cybercriminalité et d’autres actes de mauvaise foi.

Selon une récente étude menée par le bureau de consultants BDO, les entreprises sont confrontées à un panel très large de fraudes.

Source: BDO

L’assurance contre la fraude offre une protection à une entreprise contre les dommages financiers (directs) découlant d’une fraude commise par des tiers et/ou son propre personnel. L’étude de BDO a en effet démontré que pas moins de 37 % de toutes les tentatives de fraude étaient commises par un collaborateur de l’entreprise.

L'assurance contre la fraude en guise de complément à votre assurance property

Régulièrement, nous nous voyons demander si la fraude est également couverte par l’assurance property. Il est vrai que l’assurance contre la fraude et l’assurance property couvrent toutes deux le vol, mais la police property comprend diverses nuances.

Ainsi, un vol numérique (cybervol, hacking téléphonique, chantage sur Internet, etc.) est toujours exclu. En outre, une forme d’effraction, de vol par escalade, de recours à la violence, de menace ou d’utilisation de fausses clés doit toujours être constatée. Si la fraude est le fruit d’un acte d’un collaborateur, ce ne sera généralement pas le cas, vu que le collaborateur se trouve « dans les murs » de l’entreprise au moment de son méfait.

Enfin, la police property comprend souvent aussi une exonération adaptée ou une limite inférieure. C’est pourquoi nous recommandons de souscrire une police contre la fraude en complément de votre assurance property.

L'assurance contre la fraude en guise de complément à votre cyberassurance

L’assurance contre la fraude et la cyberassurance font encore trop souvent l’objet de confusions. Certes, ces deux polices couvrent certains sinistres identiques, notamment les dommages découlant d’actes de cybercriminalité. Pourtant, ces deux solutions d’assurance présentent des différences claires.

Il est ainsi particulièrement complexe d’assurer une fraude au CEO ou de facturation au moyen d’une cyberassurance. Cette forme de fraude peut uniquement être assurée par une cyberassurance que si l’effraction est numérique. Dans le cas contraire, seule une assurance contre la fraude peut apporter une solution.

Il n’existe malheureusement à l’heure actuelle quasiment aucune solution combinée qui vous protégerait contre les cyberrisques et les risques de fraude. Les parties qui proposent déjà une telle solution appliquent des limites inférieures très strictes. Il n’existe donc actuellement pas de solution idéale.

Nous vous conseillons par conséquent de souscrire à la fois une cyberassurance et une assurance contre la fraude. Vous êtes ainsi entièrement couvert contre les risques réels que représentent aujourd’hui la cybercriminalité et la fraude traditionnelle.

Tom Van Britsom

Nous sommes là pour vous.

Nous élaborons volontiers une proposition d’assurance contre la fraude en fonction des besoins de votre entreprise. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter au 03 292 00 13 ou via tom.vanbritsom@vanbreda.be.

Inscrivez-vous à notre newsletter.