Secteur logistique : la tendance à l’entreposage entraîne de nouveaux risques

Dans le secteur du transport et de la logistique, nous constatons un glissement des activités de transport traditionnelles vers de nouvelles activités logistiques telles que l’entreposage. Cela va de pair avec de nouveaux risques. « Il est donc essentiel d’investir dans la prévention et une bonne gestion des risques », déclare notre collègue Isabel De Wolf, qui suit de près le changement de mentalité au sein du secteur.

Secteur logistique : la tendance à l’entreposage entraîne de nouveaux risques

Actuellement, de nombreuses entreprises de transport traditionnelles se consacrent à des activités d’entreposage. Ayant des acteurs logistiques de premier plan  dans son portefeuille, Isabel De Wolf, account manager Transport & Logistics chez Vanbreda, a un bon aperçu des activités et des risques du secteur.

« Les sinistres auxquels les acteurs logistiques sont confrontés au quotidien relèvent principalement de la manipulation des marchandises, des pertes de marchandises pendant le transport, des différences d’inventaire ou d’un étiquetage erroné. La plupart des sinistres résultent d’une opération humaine : un collaborateur qui transperce une palette de biens de valeur avec un chariot élévateur ou une rangée de rayonnages logistiques renversés par une collision sont des exemples classiques de sinistres dus à la manipulation. »

En outre, selon Isabel De Wolf, les entreprises font parfois face à des sinistres non assurés. « Il s’agit alors de biens entreposés, mais qui ne font l’objet d’aucun accord contractuel entre le dépositaire (l’entreprise logistique) et l’entreprise qui donne les biens en dépôt. Par conséquent, l’entreprise logistique porte l’entière responsabilité des biens entreposés, ce qui peut avoir des implications financières majeures en cas de sinistre. »

Des contrats stricts impliquent de grandes responsabilités

Les entreprises logistiques se voient parfois imposer des contrats stricts pour l’entreposage des biens par leurs clients. « La responsabilité supportée par  l’entreprise logistique dans ce cadre peut varier d’un contrat à l’autre et va parfois très loin », commente Isabel De Wolf. « Pour couvrir la responsabilité de l’entreprise logistique, Vanbreda Risk & Benefits demande les contrats et veille à ce que les clauses spécifiques soient reprises dans la police d’assurance. L’assureur est informé en permanence des risques qu’il assure, afin de pouvoir garantir leur couverture complète. L’entreprise logistique recueille les fruits de ces efforts sous forme d’un traitement simplifié des sinistres logistiques. »

Le secteur logistique se met à la prévention

Les sinistres tombent vite dans une fourchette de quelques milliers à quelques centaines de milliers d’euros. « Par conséquent, le marché des assurances accueille très favorablement les efforts sur le plan de la prévention. Il les salue même  avec enthousiasme », constate Isabel De Wolf.

« Ces dernières années, le secteur logistique se professionnalise clairement. Les entreprises sont mieux organisées et misent davantage sur la prévention. Leur objectif ? Limiter le nombre de sinistres pour mieux contrôler le montant de leur prime d’assurance. Des investissements sont notamment réalisés sur le plan du développement de politiques de prévention. De même, la formation du personnel fait l’objet d’une attention accrue. La prise en main de l’aménagement de l’entrepôt est également payante : les feux de signalisation, les miroirs et les marques routières contribuent à un environnement de travail aussi sécurisé que possible.

Quels services peut vous proposer Vanbreda?

En tant que courtier, nous voulons contribuer à façonner la politique de prévention de nos clients. Nous dressons l’inventaire des différents types de sinistres d’un client, nous discutons avec lui des possibilités d’optimisation et le client aborde à son tour le sujet des sinistres avec son personnel.

Quand l’ensemble de l’organisation est sensibilisée, il devient possible d’élaborer une politique de prévention sur mesure de manière unifiée. Dans ce cadre, nous encourageons nos clients à organiser des formations pour venir à bout de leur modèle de sinistre spécifique et à réserver assez de temps à la formation des nouveaux magasiniers.

Isabel De Wolf

Nous sommes là pour vous.

Une police de transport sur mesure pour votre entreprise, cela vous intéresse ? Aimeriez-vous recevoir des conseils sur les mesures de prévention appropriées pour votre entreprise ? Contactez-nous au 03 292 00 27 ou à l’adresse isabel.dewolf@vanbreda.be.

Inscrivez-vous à notre newsletter.