Assurance rappel et contamination : un filet de sécurité crucial pour les entreprises alimentaires

Un nombre croissant d'entreprises alimentaires souscrivent une assurance rappel et contamination afin de se protéger vis-à-vis des frais et des autres conséquences dommageables qu'une contamination et/ou un rappel de produits peu(ven)t entraîner. « Vanbreda Risk & Benefits, leader du marché dans ce domaine, a vu son portefeuille augmenter annuellement de 10 % », déclare l'expert Frederik De Groote. Des dommages causés par une contamination peuvent facilement coûter plus de 100 000 euros à une entreprise alimentaire.

Assurance rappel et contamination : un filet de sécurité crucial pour les entreprises alimentaires

Différentes crises alimentaires ont fait la une des médias ces dernières années. La plupart du temps, il s’agissait de produits alimentaires contaminés par la dioxine, le fipronil, la listeria, la bactérie EHEC, des PCB ou la salmonelle.

Les entreprises alimentaires prennent des mesures étendues afin de garantir la qualité et la sécurité de leurs produits. Toutefois, aucune d’entre elles ne peut résister à 100 % à une crise de contamination. Grâce à la police rappel et contamination, les entreprises alimentaires peuvent se protéger contre les frais élevés qu’une crise de contamination ou une action de rappel peut entraîner.

Demande croissante en polices de contamination

La demande en polices rappel et contamination augmente chaque année. Frederik De Groote, Deputy Director chez Vanbreda Risk & Benefits et expert en risques de contamination : « Cette hausse concerne principalement la dépendance accrue de l’afflux de matières premières, qui engendre de nouveaux risques. »

« Aujourd’hui, les entreprises alimentaires procèdent à un auto-contrôle. Elles se voient imposer des normes de qualité et de sécurité auxquelles leurs produits alimentaires doivent répondre. Mais tout le site de production peut être contaminé si la norme d’une matière première n’est pas respectée. La réglementation de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) veut donc qu’une erreur minime dans le processus de production puisse déjà impliquer un blocage total ou partiel des produits. L’impact financier et l’impact sur la continuité de l’entreprise alimentaire peuvent être considérables. »

Si une concentration trop élevée de PCB, une substance nocive pour l’homme, est constatée sur le terrain d’élevage de la volaille par exemple, tous les œufs devront être détruits. En tant que producteur de biscuits, vous dépendiez du producteur d’œufs. Par conséquent, vous devez aussi rappeler tous vos produits du supermarché car la quantité de PCB dépassait la quantité saine recommandée.

Atteinte à la réputation

Les entreprises alimentaires sont aussi régulièrement confrontées à l’émancipation croissante du consommateur. « Il peut partager son opinion et son expérience concernant le produit par l’intermédiaire des différents canaux des médias sociaux », explique Frederik De Groote. « Cela se passe très vite, souvent sans filtre et avec la possibilité d’atteindre un public extrêmement large. Ainsi, en cas d’informations négatives, par exemple sur une denrée alimentaire dans laquelle un morceau de métal a été retrouvé, la réputation d’une entreprise peut être endommagée en un rien de temps. »

Addition au-delà de 100 000 euros

En tant qu’entreprise alimentaire, il importe de disposer d’un tel plan de rappel et de contamination au préalable. Si un incident de contamination survient, vous pouvez alors compter sur une répartition claire des tâches lors du rappel des produits contaminés.

Pour éviter que votre entreprise elle-même prenne en charge tous les frais financiers d’une crise de contamination, outre l’atteinte à la réputation liée, la protection par une police de rappel et contamination peut vous soulager. Celle-ci intervient lorsque la contamination représente un danger pour la santé publique et/ou en cas de blocage de la part des autorités publiques.

Et Frederik De Groote d’ajouter : « Le coût total d’une contamination ou d’un rappel grave peut facilement dépasser les 100 000 euros. Une assurance rappel et contamination prend en charge les frais de remplacement et de destruction des produits rappelés, ainsi que la perte de bénéfices bruts, les frais de redistribution et les frais liés à la restauration de l’image de marque auprès du consommateur et des distributeurs des produits. »

Prestation de services Vanbreda Risk & Benefits

Vanbreda Risk & Benefits se spécialise dans le développement de polices de rappel et de contamination adaptées à l’industrie alimentaire et aux sous-secteurs spécifiques dans celle-ci.

Nos experts procèdent à une analyse approfondie de votre entreprise alimentaire, de votre processus de production et des risques liés à votre secteur spécifique. Comme nous avons procuration en vue d’agir vite et efficacement à la première notification de contamination, nous pouvons limiter au maximum l’impact sur votre entreprise alimentaire. Enfin, nous disposons d’experts spécialisés qui travaillent à temps plein sur les dommages relatifs au rappel et à la contamination dans le secteur alimentaire.

Frederik De Groote

Nous sommes là pour vous.

Vous souhaitez plus d’information ? Contactez Frederik De Groote à l’adresse frederik.degroote@vanbreda.be

Inscrivez-vous à notre newsletter.