Risques de continuité dans le secteur agroalimentaire : cybercriminalité (2/4)

Alors que, par le passé, la plupart des risques professionnels survenaient au sein d'une entreprise, à l'heure actuelle, 90% de ceux-ci viennent de l'extérieur. C'est aussi le cas des entreprises agroalimentaires. Nous conseillons une assurance adaptée aux risques professionnels de votre entreprise combinée à un Business Continuity Plan (BCP). Mais quels sont les risques les plus probables qui guettent les entreprises agroalimentaires ?

Risques de continuité dans le secteur agroalimentaire : cybercriminalité (2/4)

Ce mois-ci, nous vous présenterons chaque semaine un risque susceptible d’avoir un impact significatif sur le fonctionnement de votre entreprise. Après le risque d’incendie, abordons cette semaine le risque omniprésent de cybercriminalité. Que devez-vous éviter et comment pouvez-vous vous couvrir de façon préventive ? Découvrez-le dans la deuxième partie de notre série consacrée aux risques de continuité des entreprises agroalimentaires.

Quelles formes de cybercriminalité rencontre-t-on fréquemment ?

Les entreprises du secteur agroalimentaire sont de plus en plus souvent victimes de cybercriminalité. Toutes les formes possibles de cybercriminalité peuvent survenir au sein de votre entreprise et ont souvent de lourdes conséquences.

Quelques exemples de cybercriminalité interne et externe :

  • Un cybercriminel pirate le système de votre installation frigorifique et augmente la température de façon à pourrir ou infecter la nourriture qui se trouve à l’intérieur.
  • Un virus est placé sur le serveur IT de votre entreprise pour attaquer tous les fichiers. Pire encore : un pirate bloque les données de l’entreprise et exige une rançon avant de les libérer.
  • La fraude à la facture progresse également : les cybercriminels reproduisent la facture de votre entreprise et falsifient le numéro de compte. Vos clients versent donc de l’argent, sans se méfier, sur un mauvais compte.
  • Cela ne part pas toujours d’une mauvaise intention. Ainsi un acte/une faute involontaire d’un collaborateur peut tout aussi bien provoquer une fuite de données à l’extérieur.

Comment votre entreprise peut-elle anticiper les cyberincidents ? Avez-vous déjà un plan astucieux sous le coude ou vous ne prévoyez pas que votre entreprise soit la proie de bandes de cybercriminels ?

Quelles mesures de prévention votre entreprise peut-elle prendre ?

Il convient de bannir une idée importante : à l’heure actuelle, presque toutes les entreprises sont visées par les cybercriminels. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre des mesures proactives, en prévoyant des back-ups de vos systèmes ou en sensibilisant vos collaborateurs.

Par où commencer ? De nombreuses entreprises éprouvent des difficultés à lister tous les cyberrisques. Nous vous conseillons de commencer par élaborer un Business Continuity Plan (BCP). Cet outil de management très pratique vous aide à analyser et à mieux contrôler tous les aspects du fonctionnement de votre entreprise, ainsi que les cyberrisques y afférents.

En tant que consultant en risques, voici quelques astuces pour vous mettre sur la voie :

  • Commencez par votre infrastructure IT : veillez à sécuriser tous les serveurs de façon optimale et à prévoir systématiquement un back-up de vos process et de vos données clients. Il est important de garantir un redémarrage rapide en cas de cyberincident.
  • Les cybercriminels se concentrent sur le maillon le plus faible de votre entreprise : l’homme. Pensez aux e-mails de phishing ou aux coups de téléphone qui sont transmis directement chez vos collaborateurs. C’est pourquoi il est important d’élaborer une politique relative à la cybercriminalité. Sensibilisez vos collaborateurs et entraînez-les à reconnaître des situations dangereuses et à y réagir de façon adéquate.
  • Établissez un plan de communication efficace afin d’informer correctement tous les intéressés dans les temps en cas de cyberincident. Allez-vous prendre les choses en main vous-même ou allez-vous solliciter l’aide d’un professionnel ? Pendant une crise, la communication est la clé, certainement pour l’image de votre entreprise. Une préparation de qualité vous permettra d’économiser beaucoup de temps et d’éviter bien des soucis.

Comment une cyberassurance peut-elle vous aider ?

La cyberassurance et l’assurance contre la fraude protègent votre entreprise financièrement contre toutes les formes de cybercriminalité, telles que les pirates, les virus et les failles de sécurité. En souscrivant cettes assurances, vous pouvez également compter sur l’aide et les avis de consultants en crise en cas de cyberincident. L’accompagnement d’une équipe de professionnels pour traverser une cybercrise n’est pas un luxe superflu.

Nous pouvons vous expliquer dans les moindres détails comment nous pouvons vous aider dans votre rôle courtier en cas de cyberincident mais nos clients peuvent faire mieux. Notre client, l’entreprise agroalimentaire Dekeyser-Ossaer, témoigne sur la cyberattaque dont il a été victime en 2018. Découvrez ici ses expériences relatives à nos services.

Vous souhaitez en savoir plus sur la cybercriminalité dans le secteur agroalimentaire ? Lisez ici notre article consacré aux 3 principaux cyberrisques auxquels les entreprises agroalimentaires sont confrontées.

Le mercredi 2 octobre 2019, nous organisons à Battice (en collaboration avec BDO) un séminaire sur la fraude et les risques cybernétiques. Concrètement, nous vous expliquerons comment maîtriser ces risques. Inscrivez-vous dès aujourd’hui à cet événement gratuit.

Gerrit Mets

Nous sommes là pour vous.

Vous souhaitez davantage d’informations ? Vous seriez intéressé(e) de découvrir une solution d’assurance à la mesure de votre entreprise ? Ou vous aimeriez recevoir gratuitement notre whitepaper relatif au BCP ou notre Cyber Survey 2019 ? Contactez-nous par téléphone au 03 217 56 99 ou par e-mail à l’adresse cybersecure@vanbreda.be.

Inscrivez-vous à notre newsletter.