Trois assurances cruciales pour free-lances

Le statut de free-lance a le vent en poupe. Mais quels risques ce statut implique-t-il et comment s'en protéger ? Dans cet article de blog, nous vous présentons trois assurances cruciales pour les free-lances.

Trois assurances cruciales pour free-lances

Qui est le free-lance ?

Un free-lance est généralement défini comme suit : un entrepreneur sans personnel qui propose des services principalement dans un contexte B2B et ce, sur la base de contrats, missions ou projets temporaires.

Selon une étude menée par Unizo, le nombre de free-lances a augmenté de 9 % en 2017. Mais qu’est-ce qui rend ce statut tellement attrayant ?

L’autonomie, la flexibilité et la créativité sont trois mots-clés qui expliquent le succès du statut de free-lance. Copywriters, experts IT, photographes, life coaches, consultants… : ces professionnels sont aujourd’hui actifs dans toutes les branches de notre économie. Démarrer une activité en free-lance est également très simple. Un ordinateur, un smartphone et une connexion Internet suffisent généralement pour pouvoir honorer vos premières missions.

Quels sont les risques encourus par le free-lance ?

En tant que free-lance, vous disposez de liberté, vous avez l’avantage de ne pas être sous l’autorité directe d’un employeur et surtout vous pouvez choisir des missions selon vos capacités et votre expertise.

Or, cette liberté d’emploi peut précisément cacher un danger. Nous décrivons ci-dessous trois risques dont vous devez tenir compte :

  • L’attitude plus critique des entreprises et l’offre croissante de free-lances entraîne des attentes toujours plus élevées de la part des commettants. Ce phénomène a notamment pour conséquence une pression croissante sur les missions, avec à la clé un plus grand risque d’erreurs susceptibles d’entraîner une demande en dommages et intérêts.
  • En tant que free-lance, votre rémunération dépend de votre client. Celui-ci doit payer la facture à temps. Or, selon des chiffres de Graydon, seules 68 % des factures sont payées dans les délais convenus. Plus d’1 facture sur 4 n’est donc pas payée à temps.
  • Une maladie de longue durée ou une incapacité de travail aura un impact immédiat sur vos revenus de free-lance. Dans le pire des cas, vous ne pourrez plus maintenir votre niveau de vie et devrez mettre fin à vos activités.

Comment puis-je me protéger en tant que free-lance ?

Nous avons décrit ci-dessus les trois principaux risques que vous encourez. Bien entendu, nous souhaitons aboutir à des solutions pour vous en prémunir. Nous avons dressé une liste des différentes possibilités.

Assurance Responsabilité civile professionnelle

L’assurance responsabilité civile professionnelle couvre la responsabilité contractuelle entre le commettant et l’exécutant. En cas de sinistre, un lien causal doit être établi entre l’erreur intellectuelle du free-lance et les conséquences qu’elle implique.

La souscription d’une assurance de ce type vous rassure donc, puisque vous savez que d’éventuelles erreurs, et surtout leurs conséquences financières, sont couvertes.

Pour votre commettant, cette assurance représente également la preuve de votre professionnalisme. Il arrive aussi fréquemment que la souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle constitue une condition obligatoire à la signature d’un contrat.

Assurance assistance juridique pour entreprises unipersonnelles

La souscription d’une assurance assistance juridique spécifique pour votre entreprise vous couvre aussi de façon optimale sur le plan juridique.

Vous pouvez avoir recours à une assurance de ce type pour couvrir les frais d’une procédure judiciaire à l’encontre d’un client que ne paie toujours pas sa facture malgré plusieurs rappels. Si votre client estime que le contrat est mal exécuté et exige une compensation, l’assistance juridique constitue également une aide précieuse.

L’assistance juridique pour entreprises unipersonnelles vous soutient en cas de litige avec un prestataire tel que votre comptable ou votre avocat. En matière de droit fiscal, défense civile, insolvabilité de tiers… cette police pourra également vous venir en aide.

Assurance revenu garanti

Cette assurance protège vos revenus lorsque vous ne pouvez pas travailler suite à une maladie ou un accident. Elle vous donne droit à une rente mensuelle garantie, calculée sur maximum 80 % de votre salaire, avec un délai d’attente minimal de 30 jours.

Par exemple : vous vous versez un salaire annuel de 45 000 EUR. L’assurance revenu garanti vous donne dans ce cas droit à un montant maximal de 36 000 EUR. Cela revient à un revenu de remplacement de 3 000 EUR.

Il est important de savoir que si vous possédez une société, vous pouvez lier votre revenu garanti à un EIP (engagement individuel de pension). Grâce à cette combinaison, votre prime pour votre revenu garanti peut être bien plus basse et vous constituez du même coup une épargne pension à un taux fiscalement avantageux.

En savoir plus ?

Vous souhaitez vous protéger de manière optimale, tout comme d’autres free-lances ? Contactez-nous par e-mail à jesse.mertens@vanbreda.be ou par téléphone au 03 217 67 53. Nous nous occuperons avec vous du suivi digital complet de sorte que vous ne deviez pas consacrer de temps à un rendez-vous en nos bureaux.

Jesse Mertens

Inscrivez-vous à notre newsletter.