Cyber-risques: quelles garanties (n')offrent (pas) les assurances classiques?

Le risque de cyberattaque augmente: en 2015, la CERT (Cyber Emergency Team) a recensé chaque jour environ 35 incidents, tandis que ce chiffre n'était que de 6 en 2010. Cette évolution implique de graves risques pour les entreprises, notamment car les polices d'assurance classiques offrent trop peu de protections. Nous dressons ci-dessous une liste des couvertures dont vous disposez via l'assurance incendie, responsabilité ou fraude. Grâce à la cyberassurance adéquate, vous pouvez toutefois combler les vides ou éviter les doubles couvertures.

Cyber-risques: quelles garanties (n’)offrent (pas) les assurances classiques ?

Assurance incendie

Les assurances incendie sur le marché professionnel ne couvrent que les dommages propres. Elles offrent soit une couverture allrisk, soit une couverture limitée aux sinistres ayant des causes spécifiques. Dans les deux cas, le chevauchement avec les cyberassurances est généralement limité.

En cas de couverture allrisk, tous les dégâts matériels sont en principe assurés. Si un cyberincident engendre des dégâts matériels, ils seront donc couverts par l’assurance. Pensons par exemple à un criminel qui pirate et bloque une importante machine de production via une connexion internet. Les dommages aux données ne sont toutefois généralement pas considérés comme des dégâts matériels par les assureurs. C’est surtout pour ce type de dommages qu’une cyberassurance est importante. Les assurances qui ne couvrent que certaines causes de dommages n’englobent généralement pas les cyberdommages.

Assurance responsabilité civile

Les assurances de responsabilité civile exploitation, professionnelle et produit sont basées sur le principe de la « faute ». Les cyberpolices, en revanche, fournissent une couverture même sans faute. Les assurances responsabilité civile exploitation et produit n’offrent généralement qu’une couverture très limitée pour les pertes purement financières. La cyberpolice se concentre principalement sur les pertes purement financières.

Assurance fraude

Une assurance fraude couvre les conséquences financières directes (dommages propres) des agissements frauduleux de la part de travailleurs ainsi que de certains agissements frauduleux bien définis de la part de tiers (notamment chantage, falsification d’argent ou de documents et fraude informatique). La garantie cybervol dans la cyberpolice couvre la même chose que l’assurance fraude. C’est pourquoi certains cyberassureurs ne proposent pas la garantie cybervol. D’autres offrent la couverture, mais avec des sous-limites et en option au cas où l’assuré n’a pas conclu d’assurance fraude séparée. La garanie cyberchantage dans la cyberpolice vient toutefois bien à point, même si l’assuré dispose déjà d’une assurance fraude.

Cyberpolice: réponse à une problématique complexe

Vanbreda Risk & Benefits collabore avec des assureurs belges et internationaux spécialisés pour créer des cyberpolices sur mesure. Les cyberpolices offrent une protection contre les conséquences financières de la perte de disponibilité, intégrité et/ou fiabilité de données, tant les données de tiers (conservées par l’assuré) que les données qui sont la propriété de l’entreprise assurée (qui sont conservées ou traités auprès de tiers ou non).

Vous trouverez de plus amples informations sur les cyberpolices via notre site web.

En savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter.