Financement immobilier via le deuxième pilier de pension

Acheter une habitation? Tout le monde pense à un crédit hypothécaire et aux avantages fiscaux y liés. Ces avantages sont surtout intéressants lorsqu’il s’agit d’une habitation propre et unique. Les biens immobiliers peuvent néanmoins également être financés via la pension extralégale. Quelles possibilités cela offre-t-il pour un travailleur ou un indépendant?

Les biens immobiliers peuvent également être financés via la pension extralégale.

La législation offre différentes possibilités pour financer un bien immobilier via le deuxième pilier de pension:

– une avance sur la police,
– un nantissement du capital décès ou des réserves de pension, ou
– un prêt de reconstitution.

La possibilité de financement immobilier doit être prévue dans le règlement de pension et dépend toujours des règles spécifiques de l’assureur et de l’établissement financier octroyant le crédit hypothécaire.

Le bien immobilier doit générer des revenus imposables et être situé dans l’Espace économique européen (c’est-à-dire les pays de l’Union européenne, ainsi que l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège).

L’éventail d’opérations immobilières possibles est large: acquisition, construction, transformation, amélioration ou réparation, (ré)aménagement d’une terrasse ou d’un jardin, piscine (immeuble), sablage de façade, travaux de peinture, etc. entrent tous en ligne de compte. Ce financement immobilier n’est, en outre, pas exclusivement destiné à l’habitation propre et unique, mais vaut aussi pour tous les types de biens immobiliers et sans limite de nombre (seconde résidence, terrain à bâtir, commerce, bois…).

Vous trouverez davantage d’informations sur les différentes possibilités de financement immobilier via le deuxième pilier de pension ici.

Nous sommes là pour vous.

Inscrivez-vous à notre newsletter.