La charge de sinistre des accidents du travail pratiquement réduite de moitié au port d'Anvers

Ces dernières années, le montant des sinistres octroyés à la suite d'accidents du travail a pratiquement diminué de moitié au port d'Anvers. C'est ce qui ressort du Baromètre du port 2017 réalisé par Vanbreda Risk & Benefits. D'après le courtier en assurances et consultant en risques anversois, une solide politique de prévention est à l'origine de cette diminution.

La charge de sinistre des accidents du travail  pratiquement réduite de moitié au port d’Anvers

Dans le Baromètre du port 2017, Vanbreda Risk & Benefits a mesuré l’impact financier des accidents du travail au port d’Anvers. Une analyse a été menée au niveau de son propre portefeuille de clients qui, en matière d’accidents du travail, représente plus de 50% de la population des ouvriers portuaires.

Dominique De Clercq, Senior Accountmanager et spécialiste ‘port’ chez Vanbreda: « La conclusion la plus importante, c’est qu’entre 2012 et 2016, le montant des sinistres versés, dans le cadre d’accidents du travail, aux ouvriers du port d’Anvers a presque diminué de moitié, étant donné qu’il a enregistré une baisse de 42%. En 2012, l’ensemble de la charge des sinistres représentait encore 11,3 millions d’euros, alors que ce chiffre a été ramené à 6,6 millions d’euros en 2016. Et ce, alors que le nombre d’ouvriers portuaires a augmenté de 9% au cours de cette même période. »

Selon Vanbreda, cette évolution positive peut être presque totalement imputée aux gros efforts de prévention consentis par les entreprises portuaires, en collaboration avec la Cepa (la centrale des employeurs des manutentionnaires anversois) et leurs partenaires d’assurance.

Un impact positif sur les primes

Le Baromètre du port 2017 révèle en outre que le coût technique de l’assurance accidents du travail a baissé de 6,34% de l’ensemble de la masse salariale en 2012 à 3,95% de l’ensemble de la masse salariale en 2016.

Geert De Krem, Senior Product Manager et spécialiste des accidents du travail chez Vanbreda Risk & Benefits: « Lors du calcul de la prime, le coût technique représente un critère important pour l’assureur. Les entreprises qui parviennent à diminuer durablement les sinistres découlant des accidents du travail améliorent leur coût technique et leur profil de risques et peuvent utiliser cela pour obtenir de meilleures primes et conditions auprès des assureurs. En d’autres termes: investir dans la prévention, ça paie ! »

Un entretien ou un complément d'information?

Si des questions subsistent à l’issue de ce communiqué de presse, notre responsable de la communication, Kobe Verheyen, se fera un plaisir de vous aider :

Kobe Verheyen
Head Business Communication
+ 32 474 28 57 46
kobe.verheyen@vanbreda.be

Inscrivez-vous à notre newsletter.