Vanbreda fait figure de pionnier avec son assurance Récolte

Le climat étant de plus en plus imprévisible, l’assurance Intempéries globale qui protège contre les conséquences financières des pertes de récolte est dans l’air du temps. En Flandre, les agriculteurs et horticulteurs qui veulent se protéger financièrement contre les conséquences d’une mauvaise récolte sont de plus en plus nombreux à recourir à l’assurance Intempéries globale. Notre collègue Veerle Geudens, experte en agriculture et climat, explique dans le magazine Monde de l'Assurance, entre autres, la couverture de cette assurance, comment on règle des sinistres et quelles subventions le gouvernement flamand offre actuellement.

Vanbreda fait figure de pionnier avec son assurance Récolte

“En tant que courtier indépendant, nous offrons toute une série de solutions d’assurance et faisons par ailleurs figure de pionnier avec notre propre assurance Intempéries globale: l’assurance Récolte”, déclare Veerle Geudens, experte climat et agriculture chez Vanbreda Risk & Benefits.

Cette assurance Intempéries est reconnue en Flandre depuis 2020. Près de la moitié des fruiticulteurs ont souscrit cette assurance au cours de la troisième année de récolte après son lancement. Toutefois, ce type de police est intéressant aussi pour les entreprises dont la production dépend de matières premières comme les céréales, le malt, le maïs et le lin.

Veerle Geudens: “L’assurance Intempéries globale est un nouveau marché en pleine croissance, notamment en raison des conditions climatiques plus extrêmes et des fonds publics difficiles à trouver. Le gouvernement flamand continuera à réduire progressivement l’intervention du Fonds des Calamités pour la supprimer totalement probablement d’ici 2026. Dans le même temps, un mécanisme de subvention flamand stimulera le marché de l’assurance Intempéries en Flandre et la transition vers l’assurance Intempéries globale.”