Entrepreneurs

En tant qu’entrepreneur ou indépendant, vous devez protéger votre statut social, mais vous voulez aussi garantir la continuité de vos activités en cas de dommage ou d’accident. Votre fonds de commerce, bureau de consultance ou agence d’événements exige dès lors un portefeuille d’assurances équilibré et surtout complet.

Notre département Commercial & Private Lines est spécialisé dans l’élaboration de solutions d’assurance spécifiques pour les entreprises employant une cinquantaine de collaborateurs.

Votre account manager personnel est responsable de votre dossier et vous accompagne sur la durée. En centralisant tout votre portefeuille d’assurances chez Vanbreda, vous évitez tant les lacunes que les chevauchements.

Quelles sont les assurances obligatoires pour les entrepreneurs

En tant qu’entrepreneur indépendant, il vous faut envisager plusieurs assurances:

  • Assurance incendie: que vous soyez propriétaire ou locataire d’un immeuble, l’assurance incendie est indispensable. Protégez votre bien et son contenu contre l’incendie, les bris de vitrage, les dégâts de tempête, de grêle, d’eau et de neige. Si vous possédez une bijouterie ou un magasin d’antiquités ou si vous commercialisez  des marchandises précieuses, nous vous conseillons d’assortir ce contrat d’une assurance vol.
  • Assurance auto: si vous possédez une voiture ou une camionnette au nom de votre société, il va de soi que vous devez l’assurer comme il se doit. Pensez en premier lieu au véhicule même, mais n’oubliez pas ce que vous transportez sur la route.
  • Responsabilité civile professionnelle : protégez-vous contre les conséquences de fautes professionnelles involontaires dans l’exercice de votre travail. Une erreur de calcul, de construction ou de dessin arrive plus vite qu’on le croit. Cette assurance est obligatoire pour certaines professions libérales (architectes, comptables, professions médicales…) et vivement recommandée pour d’autres.
  • Assurance accidents du travail : même si vous n’employez qu’un ou deux ouvriers, serveurs ou caissières, vous devez protéger votre personnel contre les conséquences d’accidents pendant le travail ou sur le chemin du travail. Il s’agit d’une obligation légale.

Veillez vous-même à votre sécurité sociale

Contrairement à un employeur qui règle la sécurité sociale pour ses travailleurs, l’entrepreneur indépendant doit s’en acquitter lui-même. Faites-le en vous affiliant auprès d’une caisse d’assurances sociales et en versant des cotisations sociales tous les trois mois.

Pour compléter votre statut social, vous pouvez opter pour une assurance hospitalisation, une assurance revenu garanti et une Pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI). Si vous avez une société, un Engagement individuel de pension (EIP) est également possible (et fiscalement déductible). Dans le cas d’un EIP, c’est votre société qui paie vos primes; pour une PLCI, c’est vous-même qui vous en acquittez.

Pour la continuité de votre entreprise, pensez aussi à l’ assurance keyman. En cas de décès d’une force vive de votre entreprise, vous devez, en tant que dirigeant, retrouver rapidement un candidat à ce poste. Cette recherche entraîne souvent des coûts élevés: vous devez chercher un remplaçant ou engager des managers intérimaires et votre marge bénéficiaire peut (provisoirement) en pâtir. Cette police vous protège contre ce risque.

Nous sommes là pour vous.

Inscrivez-vous à notre newsletter.