Foire aux questions

Pourquoi aurais-je besoin d’un plan d’attente?

Tout d’abord, le plan d’attente vous permet de bénéficier d’une assurance hospitalisation individuelle future dont la prime sera calculée sur base de votre âge d’entrée dans le plan d’attente. Si, par contre, vous n’avez pas souscrit de plan d’attente, la prime de l’assurance poursuivie à titre individuel sera calculée sur base de l’âge auquel vous poursuivez l’assurance à titre individuel. Ceci a une incidence financière. En effet, plus l’âge de souscription est élevé, plus les primes seront importantes.

Pour vous donner une idée: une personne qui s’affilie à 55 ans paiera en moyenne une prime 2 fois plus élevée qu’une personne qui s’affilie à 30 ans. Une personne qui s’affilie à 65 ans paiera en moyenne une prime déjà 3 fois plus élevée qu’une personne qui s’affilie à 30 ans.

Il y a dès lors lieu de considérer la prime complémentaire que vous payez pour votre plan d’attente comme un investissement. Un investissement qui continuera, en outre, à rapporter des gains dans le futur, même si vous changez plusieurs fois d’employeur!

Si votre nouvel employeur n’offre pas de plan d’hospitalisation collectif à ses employés, vous pouvez activer votre plan d’attente et le transformer en un plan d’hospitalisation individuel. La prime que vous paierez sera calculée en fonction de l’âge auquel vous avez souscrit le plan d’attente.

Si toutefois, ultérieurement, vous changez de nouveau d’employeur et que vous avez la possibilité de bénéficier d’un nouveau plan d’hospitalisation collectif, vous pourrez désactiver votre plan d’hospitalisation individuel et le retransformer en plan d’attente. En outre, lors des activations futures, vous continuerez à bénéficier du tarif réduit correspondant à l’âge initial auquel vous avez souscrit le plan d’attente. Il s’agit ici d’une flexibilité que la continuation individuelle ne peut pas vous offrir.

Pourquoi les primes d’une assurance hospitalisation individuelle augmentent-elles?

Outre la forte augmentation générale annuelle du coût des soins médicaux, ceci s’explique surtout par le fait que 80% des frais médicaux dans la vie humaine sont exposés pour des interventions concernant des personnes ayant dépassé l’âge de la retraite. En effet, les personnes âgées doivent plus souvent être hospitalisées pour subir des traitements complexes et donc très coûteux.

Ce n’est donc pas étonnant que les primes d’une assurance hospitalisation individuelle augmentent avec l’âge de souscription.

Qui peut s’affilier?

Toute personne:

  • qui bénéficie d’une assurance hospitalisation collective via son employeur;
  • qui n’a pas encore atteint l’âge d’entrée maximal;
  • qui remplit une proposition d’assurance.

Comment les primes sont-elles calculées?

La prime que vous payez lorsque vous souscrivez à un plan d’attente est calculée en fonction de votre âge d’entrée. Ce montant de prime est garanti à vie. Il ne peut être modifié que sur base de modifications substantielles des frais réels des prestations garanties et/ou sur base de modifications substantielles de la législation. Les primes peuvent cependant être indexées chaque année.

Vous pourrez donc, au moment de transformer le plan d’attente en plan d’hospitalisation individuel, continuer à bénéficier du tarif fixé en fonction de l’âge auquel vous avez souscrit le plan d’attente (à condition que toutes les primes aient été payées de façon ininterrompue).

Les enfants qui quittent la tranche d’âge de 0 à 19 ans en cours d’affiliation au plan d’attente, paient la prime correspondant à l’âge de 20 ans. Dans ce cas, cet âge de 20 ans constitue l’âge minimal pour calculer votre prime au moment de l’activation (i.e. la transformation en plan d’hospitalisation individuel).

Il convient donc de souscrire un plan d’attente à un âge aussi précoce que possible. En effet, tant la prime du plan d’attente, que celle de votre plan d’hospitalisation individuel futur seront calculées en fonction de l’âge auquel vous avez souscrit le plan d’attente. Donc… plus tôt vous souscrivez, moins vous payez! Maintenant, et dans le futur!

Quid si je change d’employeur?

Grâce au plan d’attente, vous ne devez pas vous faire de soucis à propos de votre plan d’hospitalisation quand vous changez d’employeur. Si votre nouvel employeur n’offre pas de plan d’hospitalisation collectif à ses employés, vous pouvez activer votre plan d’attente et le transformer en un plan d’hospitalisation individuel. La prime que vous paierez, sera calculée en fonction de l’âge auquel vous avez souscrit le plan d’attente.

Si toutefois, ultérieurement, vous changez de nouveau d’employeur et que vous avez la possibilité de bénéficier d’un nouveau plan d’hospitalisation collectif, vous pourrez désactiver votre plan d’hospitalisation individuel et le retransformer en plan d’attente. En outre, lors des activations futures, vous continuerez à bénéficier du tarif réduit correspondant à l’âge initial auquel vous avez souscrit le plan d’attente.

Si, par contre, votre nouvel employeur vous offre un plan d’hospitalisation, vous pouvez maintenir votre plan d’attente en vigueur et continuer à bénéficier de l’âge d’entrée moins élevé.

Nous sommes là pour vous.

Inscrivez-vous à notre newsletter.