Durabilité et technologie : de nouveaux mots-clés pour les assurances en matière de travaux d’infrastructure

Dans le cadre de travaux d'infrastructure aussi, l'intérêt pour la durabilité augmente à vue d'œil. Tant les entreprises de construction que le secteur des assurances doivent suivre les derniers développements technologiques et adopter une vision à long terme, selon Peter Anckaert, Senior Broker chez Vanbreda Risk & Benefits. « Chaque acteur du secteur de la construction trouvera chez nous des solutions d’assurance qui évoluent en fonction de sa vision et de ses besoins. »

MAMF01674

Une attention croissante est accordée à la durabilité. Sur le marché des routes, des ponts, des tunnels, des écluses, des murs de soutènement, des voies, des dépôts, des gares, des aéroports et d'autres infrastructures routières, ce terme devient tout doucement bien plus qu'un mot en vogue. Et ce courant se propage au domaine des assurances, constate Peter Anckaert : « Il s'agit d'un fait quelque peu nouveau. Il y a cinq ans, rares étaient les assureurs qui refusaient de faire une offre à un client en raison, non pas tant des mauvaises performances du dossier en question, que parce que l'entreprise pratiquait, par exemple, une forme d'agriculture non durable. Depuis lors, nous remarquons que de plus en plus d'assureurs rédigent des directives sur la base desquelles ils ne souhaitent plus couvrir certains secteurs. Ce mouvement a également des répercussions sur le marché des infrastructures. »

Un nouveau facteur dans l'analyse coûts/bénéfices

L'analyse coûts/bénéfices réalisée par les assureurs ne se limite plus aujourd'hui à l'aspect financier. La durabilité est devenue un facteur prépondérant et, dans le domaine des travaux d'infrastructure, cela se voit à différents niveaux : les conséquences pour les riverains, la sécurité des ouvriers, les incidences sur l'environnement et la qualité de l'air, tout est désormais pris en compte.

D'après Peter Anckaert, la Banque européenne d'investissement et les véhicules d'investissement internationaux mettent, à leur tour, de plus en plus l'accent sur les projets réellement durables. Sont, entre autres, visés les projets qui portent attention au circuit court et à des thématiques comme la circularité et la réutilisation des matériaux. « À Anvers, des études tentent de déterminer s'il est possible de fabriquer du béton à partir de sable dragué localement afin de construire de nouveaux murs de quai. Cette tendance ne cesse de s'amplifier : au vu de la situation sur le marché mondial, les mentalités changent et les entreprises réfléchissent à présent à des solutions locales. »

Chaque acteur du secteur de la construction trouvera chez nous des solutions d’assurance qui évoluent en fonction de sa vision et de ses besoins.

Préserver l'être humain et l'environnement

« Parallèlement, nous constatons que des efforts accrus sont réalisés concernant les conditions de travail et la mobilité », explique Peter Anckaert. « Il convient, en outre, de noter l'engouement pour les questions relatives aux énergies renouvelables, que ce soit pour l'alimentation électrique des machines et des véhicules utilisés pour l'évacuation et l'acheminement de terres ou pour la production d'énergie pendant l'entretien. » D'ailleurs, il ne fait presque aucun doute que tous ces aspects seront effectivement étudiés. « Les assureurs délaissent, eux aussi, les marchés polluants du gaz et du pétrole pour se concentrer sur le nouveau secteur des énergies vertes. Plusieurs acteurs ont décidé de ne plus assurer que des entreprises qui se soucient suffisamment de l'être humain et de l'environnement. » Cette tendance verte se poursuivra au cours des prochaines années, en partie sous la pression des actionnaires qui ne veulent plus être associés à de « mauvais » risques, mais surtout par pure nécessité.

Embrasser les nouvelles technologies

Cette évolution comporte aussi un important volet technologique : il incombe à la fois aux entreprises de construction et aux assureurs de se montrer innovants et d'embrasser les dernières technologies. Concrètement, Peter Anckaert souligne à cet égard l'émergence de la capture de la réalité (reality capture, l'enregistrement visuel quotidien de l'avancée des travaux), de la modélisation des informations de la construction (building information modeling, BIM) et des jumeaux numériques (digital twins, l'imitation virtuelle d'un chantier), ainsi que le recours à des drones à des fins d'inspection et, petit à petit, pour transporter du matériel dans des lieux difficilement accessibles. De tels outils favorisent l'efficacité et la transparence, et portent dès lors également leurs fruits en matière de durabilité.

Ces instruments innovants aident les assureurs à évaluer les projets et s'ajoutent aux nouveaux modèles et techniques de données qu'ils développent eux-mêmes en vue de réaliser des projections appropriées. « Les assureurs doivent continuer à miser sur une approche moderne qui ne se focalise pas uniquement sur le taux de sinistralité (loss ratio), à savoir le rapport entre les primes encaissées et les montants indemnisés, de leur propre portefeuille. Notre mission en qualité de courtier est de veiller à ce que les entreprises de construction puissent entreprendre en toute tranquillité. C'est pourquoi nous insistons sur l'importance de solutions d'assurance tournées vers l'avenir, certainement dans le cadre de projets de grande ampleur dotés d'une pertinence sociale non négligeable. »

Mes­sages liés

YTF00464

Les tra­vaux d’infrastructure requièrent une poli­tique d’assurance moderne : quatre trans­for­ma­tions pour atta­quer l’avenir

Construction & immobilier
18.02.2024

Le secteur des assurances est en constante évolution et pose désormais les jalons d’un service encore plus complet pour les entreprises de la construction. Peter Anckaert, Senior Broker chez Vanbreda Risk & Benefits, énumère quatre transformations importantes.

En savoir plus
En savoir plus sur Les travaux d’infrastructure requièrent une politique d’assurance moderne : quatre transformations pour attaquer l’avenir
Eli youtube snippet

Pod­cast video: Sec­teur de la construction

Podcast vidéo
31.08.2023

Le secteur de la construction est en constante évolution. La plupart des projets de construction et des travaux d'infrastructure ne sont pas seulement de plus grande envergure, les risques liés à la construction deviennent également plus complexes. Une bonne collaboration est donc d’autant plus importante. Avec autant de parties impliquées, il est parfois difficile d'établir les responsabilités de chacun. Dans ce nouvel épisode du podcast vidéo Succès garanti, notre collègue Eli Hemelaer nous parle des évolutions et des défis dans le secteur de la construction. En tant qu'expert en assurance des risques chantier, il préconise une approche intégrée de l'assurance qui garantit une transparence maximale pour chaque acteur de la construction.

En savoir plus
En savoir plus sur Podcast video: Secteur de la construction
Hernieuwbare energie

Les éner­gies renou­ve­lables : De nou­veaux risques requiè-rent des solu­tions d’as­su­rance adaptées

Construction & immobilier
21.12.2022

Le marché des énergies renouvelables est en constante évolution. Cette évolution offre de nombreuses nouvelles opportunités aux entreprises, mais entraîne également de nouveaux défis en matière d’assurance.

En savoir plus
En savoir plus sur Les énergies renouvelables : De nouveaux risques requiè-rent des solutions d'assurance adaptées
UUF004456

Envie d’en savoir plus ?

En tant que partenaires d'assurance, nous pouvons aussi soutenir votre entreprise de construction. Quel est l'effet de l'intégration des nouvelles technologies sur le profil de risque de votre entreprise ? Pour des conseils et des solutions sur mesure, contactez nos experts en assurances