La vigilance s'impose : dix types de fraude qui défient l'imagination

De nos jours, les escrocs ne manquent pas d'audace lorsqu'il s'agit de dépouiller les entreprises. L'on a souvent tendance à penser que ces faits sont commis par des pirates informatiques particulièrement doués. Or, il n'en est rien. En règle générale, leur tactique s'avère étonnamment simple. Raison de plus pour redoubler de vigilance.

La vigilance s’impose : dix types de fraude qui défient l’imagination

Encore récemment, une chaîne de salles de cinéma néerlandaise a été victime de fraude à l’usurpation d’adresse électronique. Ce genre de méfait implique l’envoi d’un e-mail mentionnant une adresse d’expéditeur falsifiée. L’escroc avait ainsi fait croire au directeur financier que l’e-mail provenait du CEO. Il y prétendait être en train de finaliser dans le plus grand secret un important rachat d’entreprise à Dubaï, et demandait dans ce cadre au directeur financier de lui verser rapidement la modique somme de 20 millions d’euros.

Vous vous dites peut-être que personne n’irait croire une histoire pareille, et pourtant la fraude au CEO est un phénomène récurrent. Dernièrement, un gros constructeur automobile a ainsi perdu un peu plus d’un demi-million d’euros. De même, un important acteur du monde bancaire et des assurances s’est fait dérober plus de 50 millions d’euros il y a quelques années.

Cela étant, la fraude au CEO n’est pas le seul type d’escroquerie à avoir le vent en poupe. Voici, par exemple, neuf autres pratiques frauduleuses très courantes dont les entreprises doivent se méfier :

Interception et falsification de correspondance

Une grande quantité de factures sont encore envoyées par courrier. Les criminels n’hésitent pas à les intercepter pour en modifier le numéro de compte du bénéficiaire et ainsi toucher le montant de ces factures.

Notons toutefois que les banques sont de plus en plus nombreuses à vérifier si le nom du titulaire du compte correspond bien à celui du bénéficiaire indiqué. Ce type de contrôle permet déjà d’étouffer dans l’œuf bon nombre de tentatives de fraude.

Fraude à la facture : envoi de fausses factures

Les criminels se servent de la relation de confiance établie entre un client et son fournisseur habituel pour envoyer de fausses factures au nom de ce dernier. À l’heure actuelle, toutes les informations des entreprises (dont leur logo) se trouvent en ligne, ce qui facilite grandement la tâche des escrocs.

Ce type de fraude se produit souvent en combinaison avec des adresses électroniques et noms de domaine usurpés qui ressemblent à s’y méprendre à l’original. L’expéditeur n’est pas celui que l’on croit.

Factures trompeuses se rapportant à l’enregistrement d’un nom de marque ou de domaine

Les escrocs sont à l’affût lorsqu’une entreprise lance une nouvelle marque ou un nouveau logo. C’est pour eux l’occasion d’envoyer de fausses factures d’enregistrement du brevet. Cela peut également se passer au téléphone : les escrocs les appellent pour leur demander si elles seraient intéressées de faire enregistrer un nom de domaine semblable. En général, ils leur expliquent qu’un concurrent serait sur le point de le faire, ce qui, de crainte de se faire damer le pion, les pousse à accepter l’offre.

Achats privés financés par l’employeur

Il ne viendrait à l’idée de personne d’oser faire payer ses achats privés par son employeur. Et pourtant c’est manifestement moins compliqué qu’il n’y paraît. Ainsi, un fonctionnaire a fait perdre près de trois millions d’euros à son employeur il y a quelques années.

Vol de biens

Il arrive régulièrement que des travailleurs volent des biens appartenant à leur employeur. Généralement, plus la taille de l’entreprise est importante, plus il est facile de la dépouiller. Ainsi, il y a relativement peu de temps, un travailleur est parvenu à dérober pour environ 20 000 euros d’objets à son employeur, grossiste dans l’horeca.

Introduction de fausses notes de frais

Par l’intermédiaire de l’entreprise d’un ami, un homme a envoyé de fausses factures à son employeur. Une fois celles-ci payées, cet ami reversait l’argent sur le compte privé de l’homme en question. Le montant de cette fraude, mise au jour il y a quelques années, se chiffrait en millions.

Manipulation de données informatiques et logiciels

Les escrocs ne sont pas tous des génies de l’informatique, mais il arrive que ce soit le cas. Ils en profitent alors pour pirater le système comptable des entreprises et envoyer des factures à leurs clients en mentionnant un faux numéro de compte. Il leur est également possible de se faire passer pour un travailleur aussi fictif que virtuel afin de percevoir un salaire à vie. Ces actes sont d’une audace folle et dépassent l’entendement.

Vente de biens d’entreprise à son compte

Il existe de nombreux exemples de travailleurs qui ont vendu du matériel d’entreprise à l’insu de leur employeur. Ou qui en ont vendu avec l’accord de l’entreprise, mais à un prix plus élevé. Ce type de fraude permet aux escrocs de s’en mettre rapidement plein les poches.

Un collaborateur d’une compagnie aérienne a, par exemple, fait preuve de créativité. Il a réservé des billets d’avion à la demande de ses clients, mais en utilisant un bon de réduction. Il a facturé le prix plein aux clients et a empoché la différence.

Escroquerie par intrusion informatique

Un escroc est parvenu à cloner les données de clients existants sur des modems volés. Il a ensuite vendu ces modems à des tiers, lesquels ont ainsi eu tout le loisir de surfer sur Internet et de regarder des chaînes de télévision payantes sans avoir à débourser le moindre centime. Il leur suffisait que les clients dupés conservent leur abonnement.

Assurez-vous contre la fraude

Il va de soi que votre entreprise doit se protéger correctement de tout risque de fraude. L’assurance contre la fraude est un complément très utile aux plans de prévention de la fraude de votre entreprise. Vous souhaitez en savoir davantage sur cette solution d’assurance ? Dans ce cas, consultez ce blog !

Tom Van Britsom

Nous sommes là pour vous

Nous élaborons volontiers une proposition d’assurance contre la fraude en fonction des besoins de votre entreprise. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter au 03 292 00 13 ou via tom.vanbritsom@vanbreda.be.

Inscrivez-vous à notre newsletter.