Une forte hausse des dégâts de tempête pour les entreprises

Au cours de la première moitié de 2018, les entreprises belges ont connu une remarquable augmentation du nombre de sinistres. Entre janvier et juin 2018, le courtier en assurances Vanbreda Risk & Benefits a constaté 42% de sinistres en plus par rapport à la même période l’année dernière. Les sinistres spécifiquement liés aux tempêtes ont même augmenté de 163%. C’est principalement dû à la forte tempête du 18 janvier.

Une forte hausse des dégâts de tempête pour les entreprises

En tant que leader sur le marché, Vanbreda Risk & Benefits assure quelques milliers d’entreprises belges contre les dégâts de tempête via une police dite « property », qui couvre les dommages à un bâtiment d’entreprise et à son mobilier.

Un examen de notre portefeuille révèle qu’au cours du premier semestre de cette année, les entreprises ont subi 42% de sinistres en plus (cf. tableau). « Cette hausse est due en majeure partie à la tempête du 18 janvier 2018, commente Guy Kerstens, Deputy Director Claims Management chez Vanbreda. À elle seule, cette tempête a occasionné 226 nouveaux avis de sinistre, allant de dégâts d’eau à des dommages causés par des vents violents. À cause de cela, le nombre de sinistres d’entreprise imputables à une tempête a augmenté de 163% dans la première moitié de 2018 par rapport à la même période en 2017. »

Les dégâts de tempête toujours plus fréquents

Auparavant, les dégâts de tempête substantiels se produisaient environ une fois tous les huit à dix ans. La Belgique a par exemple connu des dégâts de tempête sévères en 2007, et a subi d’importants dommages causés par la grêle en 2014.

Cependant, ce schéma s’est modifié: les chiffres d’Assuralia et de Vanbreda révèlent que les sinistres dus à de fortes intempéries sont remarquablement plus fréquents, et se manifestent désormais une fois tous les deux à quatre ans.

La charge de sinistre de l’année 2017 est en outre deux fois plus élevée que celle de 2007. En moyenne, les dégâts de tempête coûtent actuellement de 3 500 à 8 000 euros – mais Vanbreda a déjà connu des pics d’un demi-million à 1,2 million d’euros.

« Le montant moyen de l’indemnité en cas d’inondation est beaucoup plus important que pour les autres phénomènes météorologiques, signale la Deputy Director Property Christel Kiebzak. L’eau endommage en effet davantage les infrastructures et le matériel électronique. »

Un sinistre remboursé dans les 4 semaines

Toutes les entreprises veulent que leurs sinistres leur soient remboursés le plus vite possible. « La rapidité de la résolution dépend beaucoup des accords des courtiers avec les assureurs, explique Christel Kiebzak. Vanbreda a des conventions avec les principaux assureurs, qui permettent de prendre des décisions rapidement et de régler le sinistre au plus vite. »

Nous sommes là pour vous.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter au +32 3 217 67 67 ou via info@vanbreda.be.

Inscrivez-vous à notre newsletter.